Braconnage des tortues : deux individus recherchés à Salimani Hambou

  Publié le
Braconnage des tortues : deux individus recherchés à Salimani Hambou

Deux braconniers ont été aperçus mercredi après-midi à Salimani hambou, village de  l’aire protégée Coelacanthe. Nos écogardes sont intervenus à la suite d'une information donnée par un villageois.  Dans leur embarcation se trouvait une tortue.

Une plainte est déposée ce matin à la gendarmerie de Moroni et les braconniers sont activement recherchés.
Pour rappel, le Gouvernement comorien avec l’appui du PNUD et du GEF ont renforcée l’arsenal juridique avec l’adoption par l’Assemblée Nationale de loi sur les Aires Protégées des Comores le 5 décembre dernier.

La tortue est donc une espèce menacée d’extinction et intégralement protégée en Union des Comores. Sa capture, sa détention, sa mise à mort, le transport, l’achat, la vente, l’exportation vivant ou mort sont strictement interdits

Des sanctions pénales très lourdes pour toute personne qui pêche ou achète une tortue:
Emprisonnement de 6 mois à 5 années et d’une amende de 150.000 à 3.000.000 FC.

Une campagne de dissémination sera lancée dès janvier 2019 pour sensibiliser la population des dispositions de la nouvelle loi sur les Aires Protégées des Comores.